L’ESPRIT DU FESTIVAL

Dans nos écoles, on apprend à lire, à écrire et à compter mais il serait vain de miser sur ces compétences isolées sans qu’elles soient mises en application dans des projets concrets.

Réaliser un film fait partie des nombreux projets de la vie de nos écoles. C’est un fait, qu’on le veuille ou pas, la plupart de nos élèves passent plusieurs heures par jour devant des contenus audiovisuels. Au lieu de la regretter vainement, nous avons pris le parti de contribuer à en faire des citoyens avertis et actifs face à ces flux d’images. De la même manière qu’on s’attache à leur enseigner la lecture et l’écriture, nous nous attachons à éveiller leur sensibilité à toute la diversité de la production audiovisuelle passée et présente. Il s’agit notamment de prendre conscience de la puissance du montage : être sensible à la grâce qu’il peut conférer mais aussi aux manipulations qu’il permet. Pour ce faire, on regarde et on analyse des films ; on se construit une sorte de grammaire audiovisuelle. Puis, les élèves sont incités à passer à l’action et c’est ainsi qu’ils s’approprient une forme d’écriture devenue incontournable.

Si cette démarche remplit bien évidemment les objectifs des programmes d’Arts visuels, il ne faut pas oublier que la réalisation de films à l’école s’inscrit dans une démarche interdisciplinaire : avoir une idée, la communiquer aux autres, convaincre, débattre, se documenter, interagir, s’adapter, persévérer, maîtriser la langue et la diction, mémoriser, utiliser des outils numériques de production et de diffusion… font partie des nombreuses compétences qui sont travaillées lorsqu’on fait du cinéma à l’école.

Depuis cinq ans que ce festival existe au sein du réseau des écoles du Golfe MLF AFLEC, chaque année de plus en plus de classes participent et témoignent de cette volonté de faire une place à part entière à l’éducation à l’image dans nos établissements.